Rhumatismes et polymédication : Attention danger !

20% des plus de 65 ans consomment au moins 7 médicaments différents tout au long de l’année, voire davantage pour beaucoup d’entre eux. Cette surconsommation peut entraîner des chutes et d’autres accidents médicaux sérieux.

Selon l’étude OpenHealth publiée par 60 millions de consommateurs en oct. 2017

Polymédication, qui est concerné ?

La polymédication concerne toutes les personnes qui utilisent plusieurs médicaments à la fois, quelle que soit la durée du traitement.

Selon les cas, les médicaments associés peuvent être prescrits par un ou plusieurs médecins généralistes ou spécialistes lors de différentes consultations, ou encore pris sans ordonnance, en automédication.

Parce qu’elles souffrent souvent de pathologies multiples, les personnes âgées sont particulièrement concernées par la polymédication. Au premier abord, cela peut paraître anodin – pourtant le risque d’interaction médicamenteuse est bien là ! En effet, l’ensemble des effets secondaires conjugués peut provoquer des accidents médicamenteux plus ou moins sévères : apparition de nouveaux symptômes mais aussi chutes, accidents hémorragiques, hospitalisations, etc.

La consommation de médicaments peut atteindre des chiffres record. Après 65 ans, elle augmente pourtant le risque d’accidents médicaux sévères.

3 facteurs favorisent le risque d’accident médicamenteux :

1 – La polymédication : la proportion de personnes de plus de 65 ans qui consomme chaque jour au moins 3 médicaments différents est de plus en plus importante ;

2 – L’altération des fonctions physiologiques (insuffisance rénale ou hépatique, déshydratation) peut perturber la bonne absorption et l’élimination des médicaments ;

3 – Les problèmes de mémoire peuvent augmenter le risque d’erreur dans les prises et le surdosage. Et plus il y a de médicaments différents par jour, plus le risque d’erreur est grand.

Évitez l’automédication, surtout après 75 ans

Avec l’âge, l’état général se dégrade, ce qui modifie les effets de certains médicaments sur l’organisme. Certains médicaments courants doivent être utilisés avec précaution – en réduisant les doses, par exemple – ou être simplement proscrits.

C’est pourquoi l’automédication n’est pas conseillée après 75 ans, notamment pour les petits tracas du quotidien tels que digestion, transit ou rhume, Dans la mesure du possible, mieux vaut privilégier les solutions non médicamenteuses.

Automédication et antalgiques :

Les antalgiques (paracétamol, ibuprofène, codéine, aspirine, etc.) font partie des médicaments les plus utilisés au monde. Cette consommation est particulièrement importante chez les personnes de plus de 65 ans pour soulager leurs douleurs liées à l’arthrose et autres inflammations rhumatismales.

Comme ces médicaments sont accessibles sans ordonnance, les personnes les utilisent sans avoir conscience de l’interaction qu’ils peuvent avoir avec leur traitement – ou, pire, leurs traitements – en cours. Outre le risque d’accident médicamenteux, l’abus d’antalgiques (ou leur surdosage) peut engendrer des toxicités hépatiques, gastro-intestinales, cardiovasculaires et rénales. La codéine, quant à elle, peut rendre dépendant. Mais surtout, tous les antalgiques peuvent provoquer des céphalées (maux de tête) par abus médicamenteux. Un engrenage dont il est difficile de sortir car il passe par un douloureux sevrage médicamenteux.

Ce qu’il faut retenir pour limiter les risques

  • D’abord, profitez de chaque visite chez le médecin pour demander une réévaluation des traitements prescrits : sont-ils toujours nécessaires et adaptés ? Attention à ne pas stopper vos traitements sans avoir, au préalable, consulté votre médecin traitant : interrompre un traitement essentiel à votre santé vous expose aussi à des risques majeurs.
  • Évitez l’automédication et privilégiez les alternatives naturelles lorsque c’est possible. La phytothérapie (compléments alimentaires, tisanes) propose des compositions et des ingrédients qui agissent de manière efficace et ciblée.
  • Préférez les alternatives naturelles simples avec une seule prise par jour, par exemple. Des cures regroupant un ensemble de vitamines/minéraux/plantes dans une seule gélule sont disponibles et remplacent parfois plusieurs comprimés ou gélules.

Concernant les douleurs articulaires

Il existe des compléments alimentaires riches en silicium qui permettent de compenser les carences, ainsi que des crèmes et des gels au silicium organique, très efficaces pour apaiser les douleurs articulaires. 

Certaines plantes sont aussi reconnues pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs, sans oublier les vitamines et minéraux qui contribuent à reconstituer le cartilage et à solidifier les os. Des études récentes ont démontré le rôle de ces ingrédients sur les articulations.

Alors que des solutions naturelles existent, le marché est inondé de produits avec un seul principe actif et il devient vite difficile de s’y retrouver. Certaines personnes achètent 4 ou 5 produits différents, parfois sans même connaître leurs ingrédients, et se retrouvent avec plus de 10 gélules ou comprimés à avaler chaque jour. Peu pratique, cette solution est aussi, au final, très coûteuse.

Quelles sont les solutions ?

Artrosilium-Premium est sans doute le produit le plus complet et le plus innovant sur le marché actuellement. Sa formule unique concentrée en silicium organique, minéraux, plantes et vitamines est utilisée très régulièrement par de nombreuses personnes, notamment lors des changements de température.

Une seule gélule par jour vous apporte 10 des meilleurs ingrédients reconnus pour la bonne santé des articulations et des os mais aussi pour la prévention de l’arthrose. Une prise régulière permet d’atténuer les effets du vieillissement et contribue à l’entretien des cartilages, des os, des tendons et des ligaments.

De nombreux clients témoignent de la disparition de leurs douleurs articulaires, de la diminution des inflammations et se réjouissent de retrouver leur liberté de mouvement.

Profitez dès aujourd’hui de l’offre spéciale Artrosilium-Premium : Commandez votre cure de 2 mois pour 29€ seulement au lieu de 39€ !

À votre tour, ne laissez pas l’hiver gâcher votre quotidien par ces douleurs articulaires et retrouvez votre liberté de mouvement !

Dominique Boncoeur
Conseiller Santé chez Natursil

PS : Un tube de Gel Artrosilium 150ml d’une valeur de 38€ sera OFFERT pour les cents premiers clients. Commandez vite !

PS2 : Artrosilium-Premium est couvert par la garantie “Satisfait ou remboursé” pendant toute la durée de la cure. Aucune raison d’hésiter !

Partager cette publication


Offre Exceptionnelle!

Inscrivez-vous à notre newsletter et profitez d'une réduction de 10% sur votre première commande.